F.A.Q

Foire aux questions

 

« La problématique des pertes et gaspillages alimentaires n’est pas notre priorité car nous manquons de temps et nous pensons que les économies à réaliser seront négligeables. »
Une récente étude de l’ADEME a montré que le taux de pertes alimentaires était en moyenne de 12% dans la filière de production légumes et de 11% dans la filière de production fruits que ces pertes représentaient, pour l’ensemble du secteur, une valeur commerciale de près de 761 millions d’euros par an.
Par ailleurs, les précédentes opérations témoins de l’ADEME ont montré que tout le monde pouvait réduire significativement ses pertes et gaspillage alimentaire : -30% en moyenne pour 10 cantines scolaires en Champagne-Ardenne, -22% en moyenne pour 10 distributeurs à l’échelle nationale et -15% en moyenne pour 19 industries agroalimentaires en France.
Enfin, en France, il y a aujourd’hui une forte volonté politique d’avancer en la matière. En 2016, une loi était adoptée pour interdire aux acteurs de la grande distribution de jeter leurs restes alimentaires. En 2018, une loi élargie le cadre de la loi de 2016 à la restauration collective et à l’industrie agroalimentaire qui devront proposer leurs invendus au don alimentaire. De plus, la restauration collective a dorénavant l’obligation de réaliser des diagnostics sur leurs pertes et gaspillage alimentaires.
« Je ne suis pas sûr que mon site soit concerné »
Les seules conditions sont que votre site soit situé en France métropolitaine et que vous soyez :
– Une station de production de fruits et/ou légumes appartenant à une OP ou une Coop
– Un producteur expéditeur de fruits et/ou légumes
– Un expéditeur indépendant de fruits et/ou légumes
« Existe-il une taille de site minimale ou maximale pour se porter candidat ? »
Non.
« Puis-je candidater si mon site est situé dans les DOM ? »
Malheureusement, non. Cependant, nous vous encourageons à vous rapprocher de votre antenne locale de l’ADEME.
« Les filiales de grands groupes internationaux sont-elles concernées ? »
Oui.
« J’ai déjà reçu une aide de l’ADEME. Puis-je candidater ? »
Oui.
« J’ai déjà participé à une étude de l’ADEME. Puis-je candidater ? »
Oui.
« Comment les données et informations que je transmettrais seront-elles utilisées ? »
Les données et informations que vous transmettrez seront utilisées par les experts afin de dresser un diagnostic complet de vos pertes alimentaires (en volume, en euros et en équivalent gaz à effet de serre) et vous proposer des actions de réduction dédiées à votre site.
De plus, à la fin de l’opération, des fiches de communication seront produites afin de valoriser votre démarche et d’encourager d’autres sites à passer à l’action. Ces fiches seront validées par vos soins et ne comporteront aucune information confidentielle.
« Quelles seront les données et informations à transmettre aux experts ? »
Les principales données que vous devrez absolument transmettre aux experts seront vos factures consommation d’énergie, de consommation d’eau, de gestion des déchets ainsi que les temps de travail de vos salariés et le coût du travail associé. Tous autres documents permettant de calculer le coût complet des pertes alimentaire seront également demandés afin d’être au plus près de la réalité de terrain.
« Si mon site possède plusieurs types de production (légumes et fruits), est-ce-que je dois faire plusieurs inscriptions ? »
Oui. Vous devez faire une inscription par production. En effet, afin de simplifier les travaux il est préférable de séparer chaque chaîne de production.
« Quand pourrons-nous consulter les documents de l’ADEME concernant cette opération ? »
Les résultats de l’opération seront disponibles sur le site de l’ADEME début 2021.